Convention d’accueil au pair

La famille d’accueil qui souhaite accueillir un jeune en tant qu’au pair doit, avant que le jeune n’ait quitté son pays de résidence, conclure une convention d’accueil avec ce dernier précisant les droits et devoirs de chaque partie.

La convention comprend nécessairement les éléments suivants :

  • la durée de l’accueil au pair (sans pour autant dépasser un an) ;
  • le temps consacrés aux tâches familiales ainsi que les horaires prévisionnels ;
  • les jours de repos ;
  • le lieu d’accueil au pair et les conditions de logement
  • les tâches à exécuter par le jeune au pair et les moyens mis à sa disposition pour les exécuter ;
  • les cours de langues financés par la famille d’accueil au jeune au pair ;
  • le montant de l’indemnité accordée comme argent de poche au jeune au pair durant toute la durée du séjour (somme fixe qui correspond à un cinquième du salaire social minimum)
  • la mention que la convention est conclue sous condition suspensive de l’accord de l’agrément de la famille d’accueil et d’approbation du jeune au pair.

Un modèle de convention est mis à disposition par le Service national de la jeunesse.